mardi 28 juin 2016

Game of Thrones : The Winds of Winter (2016)

Points négatifs:
. Les durées de voyages invraisemblables comme jamais (Jaime, Arya, Varys)

Points mitigés:
. L'accumulation d'un trop grand nombre de retournements-résolutions tendrait à faire croire que les producteurs craignent une infidélité chez l'audimat (e.g. l'alliance Dorne/The Reach quelques minutes après le feu d'artifice)
. Pourquoi concentrer le meilleur de la bande-son sur un seul épisode ?
. Tyrion, autant récompensé après ses négociations foireuses avec les esclavagistes !?
. Franchement, qui est la plus tarée entre Cersei et Arya ? Que la prod' et les fans cessent de nous faire croire que tous les Stark sont des sains...

Points positifs:
. All hail the bloody red queen !
. Une vraie bibliothèque, enfin, dans ce monde de sauvages (même si les proprios sont des fumiers de vaticanistes) !
. Un enchaînement de satisfactions aux effets euphoriques incomparables jusqu'ici
. Ça va chier... Jamais la scène de la saison suivante n'avait été posée de façon si enthousiasmante


dimanche 22 mai 2016

"The Rains of Castamere", Une Traduction

Traduction de “The Rains of Castamere”, sinistre chanson de geste extraite du roman A Storm of Swords (2000) de George R. R. Martin

LES PLUIES DE CASTAMÈRE

« Qui êtes-vous donc,
Dit le fier vassal,
Pour me reprendre ainsi ?
Rien qu'un gros chat d'un autre pelage.
Le reste n'est qu'immodestie.

De champ doré ou de couleur pourpre,
Les griffes font le lion.
Les miennes sont tranchantes, mon seigneur,
Aussi bien que les vôtres le sont. »

Bavassait-il, bavassait-il,
Sa Grâce de Castamère.
Depuis les pluies pleurent en sa demeure
Mais nulle braillard n'y erre.
Oui, depuis les pluies pleurent en sa demeure
Mais nulle vivant n'y erre.


THE RAINS OF CASTAMERE

« And who are you,
The proud lord said,
That I must bow so low ?
Only a cat of a different coat,
That's all the truth I know.

In a coat of gold, or a coat of red,
A lion still has claws,
And mine are long and sharp, my lord,
As long and sharp as yours. »

And so he spoke, and so he spoke,
That Lord of Castamere,
And now the rains weep o'er his hall
With no one there to hear.
Yes, now the rains weep o'er his hall
And not a soul to hear.

jeudi 31 mars 2016

Batman v Superman: Dawn of Justice (2016)

Points positifs
. L'ouverture est digne d'un film d'art et essai; ce paradoxe est plutôt classe néanmoins
. Une photographie plus épatante que celle de Man of Steel 
. Des effets spéciaux moins "métalliques" et barbants
. Une construction scénaristique peut-être un peu longuette et poussive mais prenante, je trouve
. Des dialogues moins abstraits que ceux du précédent opus mais pas moins inspirants sur les bords. Exemple: "the biggest lie in the USA is that power can be innocent" (Lex Luthor)


Points mitigés
. Jesse Eisenberg apporte un peu de chaleur en tant que Lex Luthor mais son jeu d'acteur est vite répétitif...et psychologiquement peu crédible finalement
. Un recours plus raréfié à des scènes achronologiques que dans Man of Steel mais cet aspect est toujours relativement inutile et handicapant

Points négatifs 

. Toujours pas aussi coloré, drôle et épanouissant qu'un MCU ou un X-Men
. J'insiste sur le titre franchement pas pertinent et crétin, digne d'une mauvaise fanfic; ça laisse un sentiment pitoyable: la production nous supplie "hey, allez voir les deux bosses se battre !"; comme si J.K. Rowling avait nommé le cinquième Harry Potter et le Duel des Mages 


Man of Steel (2013)

Points positifs
. Une esthétique plus agréable que celle de Thor
. Des acteurs prestigieux
. Une intrigue assez convaincante
. Quelques petites touches sympathiques d'humour et de sagesse

Points mitigés 
. Le dilemme moral constant entre témérité nietzschéiste et modération prédestinationiste penche peut-être trop en faveur du prédestinationisme en raison de l'évolution de Superman

Points négatifs
. La première heure antichronologique - pas loin du niveau de la Rose for Emily de William Faulkner - est assez déroutante et finalement peu convaincante
. Trop de morts évidentes jamais honorées ou mentionnées dans le script
. Des répliques froides et un grand manque de chaleur humaine en conséquence
. Des combats à l'élasticité quasi robotique et très barbante pour un film de superhero

Bonus féminazi 
. Une représentation assez décevante de la gente féminine: séduction très aisée de Lois Lane et réplique fangirl de la soldate


mercredi 30 mars 2016

Poussons Ensemble la Roue de la Culture vers une Encyclopédie Totale

Je propose de dépasser les polyvalences modèles mais morcelées d'auteurs tels qu'Aristote, René Descartes, Benjamin Franklin, Denis Diderot ou John Von Neumann. En effet, ma présente apologie est celle d'une mobilisation des moindres concepts et objets mêlant les sciences humaines et sociales aux expressions artistiques et aux sciences naturelles tout en les distinguant. Cette entreprise ne nécessiterait pas de désespérantes tentatives individuelles vers la pluridisciplinarité mais un partage publique des différents connaisseurs. Il s'agirait d'une amélioration ergonomique du (ou d'une alternative au) projet Wikipédia. Son idéal serait d'insuffler la curiosité et le respect de toutes les branches culturelles, qu'elles soient relatives aux humanités, aux mathématiques, à la technique ou à l'imaginaire. J'insiste enfin sur le fait que la démocratie participative qui fait la richesse et l'efficacité du format "wiki" ne serait en aucun point affectée. 

mardi 29 mars 2016

Les Sciences Humaines et Sociales ainsi que leurs Courants

Philosophie = la raison humaine 
Histoire = le passé
Economie = la propriété
Sociologie = l'interpersonnel
Linguistique = le langage
Psychologie = l'inconscient 

N.B. les pensées économistes sont aussi philosophiques et de facto politiques



Problématiques philosophiques académiquement populaires:
. la métaphysique: le réel (dont l'ontologie (l'être))
. l'épistémologie: le vrai 
. l'éthique: le bien (dont la justice, le devoir, la morale, la religion, la bioéthique le travail, l'Etat)
. l'esthétique: le beau (ipso facto l'art)

Problématiques philosophiques académiquement démodées: 
. la sagesse (globalement évitée)
. le bonheur (évité)
. la scientificité (résolue par Karl Popper)
. la liberté (souvent considérée comme absurde)
. la culture (évitée)

Problématiques économiques populaires: 
la richesse (ou croissance) nationale ou mondiale, l'emploi, la justice sociale (ou l'égalité)

Formats économistes possibles: échelle macroéconomique ou microéconomique 

mardi 22 mars 2016

"Canon Central en Science Vulgarisée" (avec biais anglophonique et francophonique)


On the Origin of Species de Charles Darwin (1859)

The Intelligent Man's Guide to Science d'Isaac Asimov (1960)

The Feynman Lectures on Physics de Richard Feynman (1964)

The Selfish Gene de Richard Dawkins (1976)

David Attenborough (documentaires TV)

Cosmos de Carl Sagan (1980)

A Brief History of Time de Stephen Hawking (1988)

William Dunham (A Journey through Genius, The Mathematical Universe)

A Short History of Nearly Everything de Bill Bryson (2003)

Death by Black Hole de Neil deGrasse Tyson (2007)

Le Cantique des Cantiques de Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod (2007)

Physics for Future Presidents de Richard A. Muller (2008)

Etienne Klein (Discours sur l'Origine de l'Univers, Les Secrets de la Matière...)

Bad Science de Ben Goldacre (2008)

Brian Greene (The Elegant Universe, The Fabric of the Cosmos, The Hidden Reality)

Incognito : the Secret Lives of the Brain de David Eagleman (2011)

The Psychopath Test de Jon Ronson (2011)

Undeniable : Evolution and the Science of Creation de Bill Nye (2014)

La Physique Quantique de Vincent Rollet (2014)

Sapiens : a Brief History of Humankind de Yuval Harari (2014)

What If ? Serious Scientific Answers to Absurd Hypothetical Questions de Randall Munroe (2014)

Les Origines de l'Homme de Pascal Picq (2014)

Brian Cox (Why Does E=mc2 ?, Wonders of the Solar System, Wonders of the Universe, The Quantum Universe, Wonders of Life, Human Universe)

To Explain the World de Steven Weinberg (2015)

Prenez le Temps d'y Penser – Tome 1 de Bruce Benamran (2015)

Le Minimum Théorique de Leonard Susskind et George Hrabovsky (2015)

L'Univers à Portée de Main de Christophe Galfard (2015)

Seven Brief Lessons on Physics de Carlo Rovelli (2015)


Sur YouTube : les Crash Course des frères Green (chemistry, astronomy, anatomy & physiology, biology, ecology)